Est-ce que pleurer est bon pour la santé ?

À l’issue d’une situation éprouvante, les paupières s’alourdissent, annonçant l’arrivée des pleurs à chaude larme. Et si la plupart des femmes n’ont presque pas de complexe de pleurer en public, les hommes quant à eux se restreignent durement pour ne pas paraître faibles aux yeux des autres et de leur entourage. Or, bon nombre d’études scientifiques ont démontré les bienfaits de s’autoriser à pleurer sur sa santé physique et mentale, en particulier sur la gestion des émotions.

Des bienfaits sur le mental et le physique

Le pouvoir des larmes évoque une expression des sentiments forts qu’une personne ressent quand elle est face à une situation bien particulière. Ses larmes cachent une profonde tristesse, une colère, une déception, une frustration et parfois même une joie immense qui envahit son cœur. Dépassé par l’événement en cours ou qui vient chambouler sa vie, son premier réflexe sera de pleurer à chaudes larmes. En vous autorisant à pleurer dans ce genre de contexte, vous évacuez tous ces mauvais ressentis en vous et vous allez vous sentir comme allégé d’un poids lourd.

Bien loin d’aspirer à des émotions négatives, pleurer aide à exprimer les souffrances que l’on ressent au plus profond de l’âme. L’évacuation des larmes affecte directement le bien-être mental et le fonctionnement du cerveau selon de nombreux psychologues et médecins. Ces derniers y voient même un remède naturel, mais efficace pour guérir peu à peu les blessures de l’âme.

A priori, lorsqu’on pleure, le corps libère simultanément des substances et des hormones qui agissent comme des calmants naturels. La douleur s’apaise progressivement avec la production des opiacés et de l’ocytocine, de véritables anesthésiants gratuits. Pleurer est aussi bon pour la santé physique en lubrifiant les zones autour des yeux. Ce phénomène assure non seulement une bonne hydratation des yeux, mais en plus favorise l’élimination des bactéries et des germes souvent responsables des troubles oculaires et du rhume.

En pleurant abondamment, vous favorisez l’évacuation des toxines, responsables des troubles de peau sèche et qui tiraille.

Des bienfaits sur la gestion des émotions

Bon nombre de troubles psychiatriques viennent de l’incapacité à gérer des émotions et à exprimer ses ressentis. Les troubles mentaux surviennent surtout quand une personne préfère refouler tout ce qu’elle ressent au plus profond de son cœur au lieu de les évacuer, au risque des préjugés.

En effet, depuis notre plus tendre enfance, la société a tendance à bannir les pleurs comme moyen de gérer nos émotions. Un homme peut même subir les moqueries de ses proches et de son voisinage s’il a été vu en train de pleurer à chaudes larmes. Chez les femmes, le fait de pleurer en public renvoie à un sentiment de rejet et de honte, une faiblesse inacceptable pour les gens célèbres et haut placés dans la hiérarchie sociale. Et pourtant, derrière tous ces préjugés, les pleurs offrent un véritable moyen d’apprendre à gérer ses émotions négatives.

En pleurant, vous faites sortir tout le mal être au plus profond de vous, un mal être qui à terme peut vraiment détruire votre vie personnelle et professionnelle. Ainsi, les pleurs offrent bel et bien une alternative efficace aux antidépresseurs chimiques et coûteux, au profit d’un traitement naturel qui soulage efficacement ses pensées, sans effet secondaire.

Pleurer pour apprendre à mieux se connaître

Le pouvoir des larmes attire l’attention vers ce qui se cache réellement derrière ses émotions passagères. En effet, pleurer aide à mieux comprendre sa nature, ses défauts, ses douleurs et ses problèmes pour pouvoir ensuite mieux les affronter en face. D’ailleurs, contrairement à certaines idées reçues, les émotions négatives ne définissent pas votre personnalité, elles véhiculent tout simplement un message qui une fois mieux compris pourra vraiment vous aider à vous débarrasser de tous vos maux.

Suivre une thérapie de médecine alternative
Le recrutement des travailleurs handicapés en France